Les remparts romains de Carcassonne

Si Carcassonne est aujourd’hui mondialement connue et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco pour sa cité médiévale fortifiée, elle l’est beaucoup moins pour sa partie de fortifications datant de l’époque romaine.
La cité fortifiée de Carcassonne se situe sur la rive droite de l’Aude, entre la Montagne noire et les Pyrénées, sur l’axe de communication allant de la mer Méditerranée à l’océan Atlantique.
Elle jouxte les restes de l’oppidum récemment mis au jour de Carcaso, fortifié par les Volques Tectosages au IIème siècle avant J.-C. Dès cette époque c’est déjà un carrefour commercial important où de nombreux restes de céramiques campaniennes et d’amphores furent découverts. L’oppidum est mentionné par Pline sous le nom de Carcaso Volcarum Tectosagum.
En 122 avant J.-C., la région passe sous administration romaine et sera intégrée dans la colonie Narbonnaise créée en 118 avant J.-C. puis la petite cité gallo-romaine de Carcaso deviendra chef-lieu de la colonie Julia Carcaso. Cité devenue prospère grâce à son implantation sur les voies de communications proche de la voie romaine qui va de Narbonne à Toulouse et de la rivière Atax (Aude).
À partir du IIIe siècle, la ville se retranche derrière une série de remparts. Cette enceinte primitive est encore en partie visible aujourd’hui avec les tours dites : de la Marquière, de Samson et du Moulin d’Avar restaurées au XIXème siècle par Viollet le Duc et ses successeurs ou bien encore dans certaines parties de l’enceinte médiévale où elles servent de soubassements.

rempart romain de Carcassonne
Tour romaine dite de la Marquiere
Tour romaine dite de la Marquiere vue de l’intérieur du rempart

 

vue intérieur du rempart romain de la cité de Carcassonne et des tours en fer à cheval

 

 

 

 

 

vue de la partie haute d’une tour du rempart romain Carcassonne

 

vue intérieure de la tour rempart

 

 

vue intérieure de la tour rempart avec 2 des fenêtres comblées par des meurtrières
vue de la partie haute d’une tour romaine
gros plan sur une meurtrière
vue sur une tour romaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dessin réalisé par Viollet le Duc d’une tour de rempart romain . Cette tour est typique des constructions romaines que l’on retrouve un peu partout tant à Carcassonne (11) qu’ à Autun (71)
morceau du rempart romain servant de remblais au rempart.
Rempart romain et la deuxième enceinte du Château comtal de Carcassonne

 

27 février 2017