Auxiliaire de la domus : Chrysope verte

Chrysope verte

La chrysope verte (Chrysoperla carnea), parfois appelée « demoiselle aux yeux d’or », de la famille des Chrysopidés, fait partie des insectes particulièrement intéressants au jardin parce qu’elle s’attaque à certains nuisibles des jardins et des vergers. Les chrysopes permettent de réduire l’utilisation d’insecticides contre les pucerons et autres petits arthropodes nuisibles, ce qui a ainsi un impact favorable sur la protection de l’environnement. La chrysope est donc une alliée précieuse pour le jardinier.

La chrysope est un insecte vert à la silhouette fine, les adultes mesurent de 10 à 15 mm. De longues et fines antennes partent de sa tête, au-dessus de ses yeux qui sont dorés, ce qui explique le nom vernaculaire souvent employé la concernant. Ses ailes membraneuses (25 mm) sont translucides plus longues que son corps dont les nervures sont vertes puis rosissent à l’arrivée de l’automne quand l’insecte recherche un abri pour hiverner.

Cycle de vie

Vers février-mars, la chrysope pond ses œufs verts (quelques centaines à mille) sur des feuilles, généralement pas très loin de colonies de pucerons qui vont servir de garde-manger aux larves qui éclosent des œufs en avril et vont alors se nourrir des pucerons en se servant de leurs pièces buccales piqueuses-suceuses pour capturer leurs proies et en aspirer le contenu.
Les larves mesurent moins d’1 cm de long (7 à 8 mm) sont jaune-grisâtre/vert-brun avec deux lignes rougeâtres sur leur longueur, et sont sur les côtés pourvus de verrues et de poils.

Les larves vont devenir des adultes après être passées par le stade de nymphes : le cycle total de développement de la chrysope dure entre 3 semaines et 60 jours.
Durant l’été, elles sont très nombreuses.

Alimentation

Les adultes se nourrissent du miellat et du pollen des fleurs, de ce fait, la chrysope est pollinisatrice.
Les larves s’attaquent aux œufs, aux larves et aux adultes de divers insectes (cochenilles, pucerons et chenilles de plusieurs espèces de lépidoptères) ainsi qu’aux acariens (araignées rouges entre autres) qu’elle ingurgite en nombre.
Au cours de son développement, une larve de chrysope peut se nourrir de plus de 500 pucerons ; en une heure, 30 à 50 araignées rouges peuvent être dévorées.

Habitat

L’habitat de la chrysope se concentre, en été, sur les grandes herbes et les végétaux, au sec, proche de ses sources d’alimentation. En hiver, les chrysopes ne se reproduisent plus, les adultes auront une durée de vie plus longue puisqu’ils passeront l’hiver au sec, à l’abri caché dans des haies, feuilles, bois ainsi que dans les cabanes de jardin.

Les chrysopes sont surtout actives la nuit, mais l’attirance qu’elles ont pour la lumière les rend plus vulnérables, notamment des chauves-souris, bien que les chrysopes aient la faculté de détecter les ultrasons émis par les chauves-souris, ce qui leur permet de leur échapper dans presque la moitié des cas.

Les chrysopes vertes et ses larves plus particulièrement, sont sensibles aux produits phytosanitaires. Elles sont actives de mai à septembre : deux ou trois générations se succèdent.

Comment attirer des chrysopes au jardin ?

Pour permettre aux chrysopes de rester dans votre jardin, elles doivent trouver de quoi se nourrir en été avec des fleurs à nectar et également de quoi s’abriter pour passer l’hiver, pour ce faire, rien de mieux que des haies ou un hôtel à insectes contenant des pommes de pin que les chrysopes affectionnent particulièrement.

17 mars 2021