CITES

La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (en anglais Convention on International Trade of Endangered Species, CITES) est un accord international entre États signé le 3 mars 1973 à Washington. Elle est aussi appelé Convention de Washington. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

La CITES doit garantir que le commerce international des espèces inscrites dans ses annexes, ainsi que des parties et produits qui en sont issus, ne nuit pas à la conservation de la biodiversité. Elle repose sur une utilisation durable des espèces sauvages et veille à ce qu’elles  ne soient pas surexploitées.

La CITES est appliquée dans l’Union Européenne par le biais d’un ensemble de règlements. Les pays de l’Union Européenne sont soumis à des règles encadrant l’importation et l’exportation d’espèces animales et végétales menacées et des produits qui en dérivent.

Suite à la conférence mondiale sur la biodiversité, de Nagoya en 2010, la CITES pourrait être réformée afin de donner davantage de moyen à son application car la CITES  n’a pas réussi à enrayer l’érosion de la biodiversité.

L’association Human-Hist, soucieuse de la conservation de la  biodiversité, respecte la convention de Washington (CITES) dans ses activités.

Site officiel : https://www.cites.org/fra

5 juin 2018