Humanités classiques

Les Humanités classiques sont  une formation scolaire où l’étude des langues et littératures latines et grecques, considérées comme particulièrement formatrices, est prépondérante. Elles sont axées sur la découverte des auteurs latins et grecs dans l’Histoire, y compris avant et après la Renaissance.

Historiquement, le terme humanités a longtemps désigné les collèges dispensant la première partie l’enseignement des arts libéraux (trivium et quadrivium, sans celui de la philosophie) de la faculté des arts de l’Université. Ces collèges d’humanités étaient pourvus de trois ou quatre classes de grammaire, de deux classes d’humanité et de rhétorique. Ils correspondaient, depuis le Moyen Âge jusqu’à la Révolution française, à notre actuel enseignement secondaire, et préparaient à l’entrée dans l’une des trois autres facultés de l’Université (droit, médecine et théologie).

Par la suite, les Humanités ont continué à désigner les disciplines traitant des langues et de la littérature anciennes, c’est-à-dire essentiellement le latin et le grec ancien.

Aujourd’hui la notion d‘Humanités tend à désigner un champ disciplinaire beaucoup plus large, recouvrant les Lettres et une partie des Sciences humaines et sociales. Si ce glissement de sens peut s’expliquer par un calque de l’anglais Humanities, il est aussi la conséquence des grands débats pédagogiques qui ont accompagné la marginalisation du grec et du latin par de nouvelles matières (Français, sciences, langues étrangères).

L’association Human-Hist œuvre pleinement à travers ses actions d’Éducation, de médiation et de recherche aux développement des humanités classiques.

9 juin 2018