Monuments Historiques

Un monument historique est, en France, un meuble ou un immeuble recevant par arrêté un statut juridique et un label destinés à le protéger, du fait de son intérêt historique, artistique ou architectural.

La notion de monument historique, suscitée à la fois par les idées de la Révolution française et du romantisme, a conduit à une politique de protection fondée par la monarchie de Juillet. Il s’agit d’une reconnaissance d’intérêt public pour les immeubles (édifices, jardins et parcs, réserves archéologiques, etc.) qui concerne plus spécifiquement l’art et l’histoire attachés au monument et constitue une servitude d’utilité publique.

Deux niveaux de protection existent un monument peut être « classé » ou « inscrit » comme monument historique.

  • Le classement est une protection des monuments historiques protégeant les monuments présentant un intérêt à l’échelle nationale et qui constitue ainsi le plus haut niveau de protection.
  • L’inscription est une protection des monuments historiques présentant un intérêt remarquable à l’échelle régionale. Ces monuments bénéficient d’une protection de moindre niveau. L’expression « inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques » est l’appellation utilisée de 1927 à 2005 en France, pour désigner les biens meubles et biens immeubles faisant à présent l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques.

Les deux protections peuvent aussi s’appliquer à des objets mobiliers (soit meubles proprement dits, soit immeubles par destination) présentant un intérêt historique, artistique, technique, etc. sous l’appellation de classement au titre objet ou (plus rare) d’inscription au titre objet ainsi que pour le recensement.

Monumentum, Carte des Monuments Historiques français

L’association Human-Hist est partenaire de la ville d’Autun (71) pour la préservation de ses monuments historiques.

10 juin 2018