Le spectacle vivant

On entend par « spectacles vivants » les spectacles « produits ou diffusés par des personnes qui, en vue de la représentation en public d’une œuvre de l’esprit, s’assurent la présence physique d’au moins un artiste du spectacle percevant une rémunération. (Loi n° 99-198 du 18 mars 1999, art. 1er).

Cadre réglementaire du spectacle vivant

En France, le spectacle vivant est encadré par l’ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée relative aux spectacles et modifiée par la loi n° 99-198 du 18 mars 1999.

« C’est la présence physique d’au moins un artiste du spectacle rémunéré qui se produit directement en public qui constitue le critère principal du spectacle vivant. (circulaire du 13 juillet 2000, chap. II, 1.1.).

N’entrent pas dans la catégorie de spectacle vivant : « les spectacles sportifs, les corridas, les spectacles enregistrés, l’organisation de défilés de mannequins » (circulaire du 13 juillet 2000, chap. II, 1.1.).

Caractéristique du spectacle vivant

Le spectacle vivant se caractérise par la coprésence d’actants (ceux qui donnent à voir et à entendre) et d’un public (ceux qui ont accepté de voir et d’entendre).

Actant

Les actants sont les êtres ou les choses qui, à un titre quelconque et de quelque façon que ce soit, même au titre de simples figurants et de la façon la plus passive, participent au procès 1. Selon Jacques Baillon 2 « Tout sujet réalisant une action, intentionnelle ou non, consciente ou pas, humaine, animale, végétale, organique ou objective. Sur scène, devant un public, volontairement ou pas (cf; les animaux et les objets), l’actant réalise des actions qui peuvent être virtuoses et périlleuses, d’une grande qualité esthétique ou simplement quotidiennes, ou encore significatives (l’artiste disant et récitant un texte est plutôt un actant qu’un Acteur). Tout interprète d’un spectacle n’accomplissant pas une représentation, reste un actant, mais il faut rappeler que l’Actrice et l’Acteur sont aussi des actants. Chaque actant ne devient pas systématiquement une Actrice ou un Acteur, mais chacun de ceux-ci est obligatoirement un actant. »

Public

Emprunté du latin publicus, « qui concerne le peuple ; qui appartient à l’État » 1, l’expression « le public » désigne en sociologie l’ensemble des personnes intéressés, touchés par une manifestation intellectuelle, culturelle ou artistique mais également l’ensemble des personnes qui assistent à un spectacle, à une manifestation artistique, culturelle ou sportive.

1 – définition du CNRTL – Centre national de ressources textuelles et lexicales

2 – Directeur du théâtre et des spectacles au ministère de la Culture et du Centre national du Théâtre jusqu’en 2013

Artiste du spectacle vivant

L’artiste du spectacle vivant s’entend au sens définit par le Code de la propriété littéraire et artistique (article L. 212-1) :

« L’artiste-interprète ou exécutant est la personne qui représente, chante, récite, déclame, joue ou exécute de toute autre manière une œuvre littéraire ou artistique, un numéro de variétés, de cirque ou de marionnettes. »

L’article L. 7121-2 du Code du travail précise :

« Sont considérés comme artistes du spectacle, notamment l’artiste lyrique, l’artiste dramatique, l’artiste chorégraphique, l’artiste de variétés, le musicien, le chansonnier, l’artiste de complément, le chef d’orchestre, l’arrangeur-orchestrateur et, pour l’exécution matérielle de sa conception artistique, le metteur en scène… ».

1 novembre 2018