Bibliothèque nationale de France

La Bibliothèque nationale de France (BnF) est un établissement public à caractère administratif, anciennement dénommé librairie puis bibliothèque du roi sous l’Ancien Régime, elle devient bibliothèque de la Nation en 1790, avant d’être qualifiée, au fil des changements de régime, bibliothèque impériale puis royale puis nationale en 1849, à nouveau impériale et définitivement nationale en 1871. C’est en 1994 qu’elle devint la Bibliothèque nationale de France (BnF), inaugurée sous cette nouvelle appellation le 30 mars 1995 par le président de la République François Mitterrand.

Héritière des collections royales constituées depuis 1461 à la fin du Moyen Âge, elle est la plus ancienne institution et l’une des plus importantes au monde.

Elle est, à partir de 1537, la première institution chargée de la collecte du dépôt légal.

Ses activités sont réparties sur sept sites, dont le principal est la bibliothèque du site François-Mitterrand ou Tolbiac. Cette dernière, de style contemporain, constituée de quatre tours angulaires avec en leur centre un jardin, figurant symboliquement quatre livres ouverts, surplombent les berges du 13e arrondissement parisien.

Ses collections s’élèvent à un nombre total de plus de 15 millions de livres et d’imprimés ainsi que plusieurs millions de périodiques. Elle compte également plus de  250 000 manuscrits dont 10 000 manuscrits enluminés médiévaux, cartes, estampes, photographies, partitions, monnaies, médailles, documents sonores, vidéos, multimédias, numériques ou informatiques (16,5 milliards d’adresses URL), des objets et objets d’art, décors et costumes…

La BnF possède également une bibliothèque numérique nommée Gallica. Celle-ci permet de consulter directement la reproduction de plus de 3 400 000 documents sous format texte, image ou sonore.

Le dépôt légal

Le dépôt légal est l’obligation légale ou l’incitation faite aux producteurs ou aux diffuseurs de déposer dans la bibliothèque nationale du pays ou dans d’autres institutions désignées, un ou plusieurs exemplaires des documents qu’ils produisent ou diffusent. Il vise à assurer le contrôle bibliographique universel et permet l’élaboration et la diffusion de bibliographies nationales.

Historiquement, la pratique de la Bibliothèque d’Alexandrie peut s’apparenter à une forme de dépôt légal : en effet, tous les documents qui arrivaient en Égypte étaient confisqués par les employés de la bibliothèque qui les faisaient copier, conservaient l’original et redonnaient une copie.

C’est François Ier qui est considéré comme l’initiateur du dépôt légal en France, par l’ordonnance de Montpellier du 28 décembre 1537.

Plusieurs pays européens suivent le mouvement aux XVIIe et XVIIIe siècles. Le dépôt légal se répand dans les pays occidentaux au cours du XIXe siècle. À partir de 1945, l’Unesco encourage et favorise l’organisation du dépôt légal dans le monde entier.

Chaque année, la BnF reçoit plus de 70 000 livres par dépôt légal ainsi que plus de 250 000 numéros de périodiques et des milliers de documents spécialisés. Elle reçoit également le dépôt légal du Web qui a suscité l’entrée de 125,47 To de données. Une grande partie des références est consultable en ligne sur le catalogue général de la BnF et ses catalogues spécialisés.

Le site François-Mitterrand accueille également l’Inathèque de France chargée du dépôt légal de la radio-télévision qui comporte aussi un fonds de cinéma.

Les ouvrages des éditions Human-Hist sont déposés à la BNF.

Sites officiels

BNF :  http://www.bnf.fr/

INA : http://inatheque.ina.fr/

Gallica : https://gallica.bnf.fr/

25 mai 2018